• facbook.png
Contact :

Aikido Club du Baou

Siège social :

Palais des deux avenues

13 bis Avenue de Pessicart

06100 Nice

France

Tel: +33 6 62 38 12 52

Logo-ASU.png
ffaaa-logo-couleurs.png

Mentions légales © Aikido Club du Baou - Web design S. Le Derf

Qu'est ce que l'Aïkido ?

Aï : Unir, Harmonie

Ki : Energie

Do : La voie, le chemin

Aïkido : la voie de l’union des Energies...

L'Aikido est un Budo, un art martial traditionnel japonais fondé par Morihei Ueshiba au XXème siècle.

l’Aïkido n'est ni un sport, ni un sport de combat, même si il se veut essentiellement défensif face à un ou plusieurs «agresseurs».

L’Aïkido se pratique à mains nues ou armé d’un bokken (sabre en bois), d’un jo (bâton) ou tanto (couteau en bois), debout ou à genoux.

L’Aïkido est la neutralisation de l'agressivité du partenaire sans porter préjudice à son intégrité physique et mentale.

Mais cette discipline n’est pas que physique. Son fondateur lui a donné une portée philosophique et spirituelle quasiment unique dans le monde des arts martiaux.

 

Tout comme la musique ou tout autre art, l’Aïkido s’étudie, pas après pas, grâce à des techniques formelles, puis l’expérience et la dextérité venant, une liberté d’action s’installe chez le pratiquant pour devenir un art fluide extrêmement efficace.

Le fondateur Morihei UESHIBA

Né en 1883 à Tanabe au Japon, Morihei Ueshiba pratique très tôt des activités physiques telles que le Sumo et la natation. A 20 ans il débute le Ju-Jutsu ainsi que le Ken-Jutsu (sabre).

 

Il s'engage dans l'armée en 1903 et montre une aptitude particulière à la pratique du Juken-Jutsu (combat à la baïonnette).

 

En février 1915, au cours d'un voyage il rencontre le grand Maître de l'Ecole Daïto : Sokaku Takeda. Ce dernier décida de lui enseigner les techniques secrètes de Daitoryu. Dès son retour, il ouvre un dojo et invite le Maître Takeda. Il lui construit une maison et s'occupe totalement de lui.

 

Ne trouvant pas de finalité dans la pratique uniquement physique de son étude, il décide de suivre le révérend Onisaburo Deguchi de la religion Omoto pendant 8 ans. Son étude se fait de plus en plus spirituelle.

 

Des techniques anciennes du Ju-Jutsu des écoles Daito et Yagyu, naît un nouvel art martial, qu'il décide d'appeler Aïki-Bujutsu, mais se popularisera sous la dénomination Ueshiba Ryu Aïki-Jujutsu, dans lequel il rajoutera des techniques de sabres.

 

C'est de toutes ces rencontres et expériences techniques ou philosophiques que naîtra l'Aïkido.

 

Il comprit que le vrai Budo n'est pas de vaincre un adversaire par la force mais de garder la paix en ce monde, d'accepter et de favoriser l'épanouissement de tous les êtres. Si la recherche spirituelle est présente dans tous les arts martiaux japonais, jamais personne ne l'avait approfondie jusqu'à englober en son sein l'amour de l'humanité.

 

Après la seconde guerre mondiale, l'Aïkido fut le premier art martial qui reçut l'autorisation de reprendre la pratique en raison de sa tendance pacifiste.

Dès lors, le nombre des élèves ne fit qu'augmenter, et c'est à cette époque que naquit vraiment la forme moderne de l'Aïkido.

Dans les années 1950-60, ce seront ses élèves qui diffuseront ses connaissances en ouvrant de nombreux dojos au le Japon ainsi que dans le monde.

 

En 1969, à 86 ans, son état de santé se détériore et il décédera le 26 avril.

Mitsugi SAOTOME, Shihan

Mitsugi SAOTOME Shihan est l'un des derniers Uchi Deshi (élève à demeure) du fondateur de l'Aïkido Morihei Ueshiba. 

Il fut son élève pendant plus de 15 ans pour devenir, fin dans les années 60, un des professeur au Hombu Dojo jusqu'à 1975 où il décide de vivre aux Etats-Unis pour fonder l'Aikido School of Ueshiba. Il ouvrira l'Aikido Shobukan Dojo à Washington D.C dans les années 80.

En 1995, il déménage en Floride où il construit un "dojo-temple" dédié à O Sensei (Morihei Ueshiba) où il décide de faire une université d'Aïkido pour professeur, mais continue à enseigner à Washington D.C. environ huit semaines par an.

 

Son passé de judo-ka et karate-ka ainsi que sa passion pour les armes font de la pratique et de l'enseignement de Saotome Sensei Shihan, un enseignement complet et exigent. Il met l'accent sur l'efficacité de l'Aïkido mais relie aussi sa pratique à la vie de tous les jours, tant dans les mouvements que dans l'attitude sincère et honnête à adopter.

 

Il a dirigé pendant plus de 25 ans des stages en France, dont 18 au Stage International du Vigan organisé par l’association Aïkido Harmonie

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont "Nature et Harmonie et "Les principes de l'Aïkido".

Logo-ASU.png

Hiroshi IKEDA, Shihan

Ikeda Hiroshi est né en 1950. Il enseigne l’aïkido aux Etats-Unis. Il détient le grade de 7ème dan, délivré par Saotome Sensei et par l’Aïkikaï de Tokyo. 

Ikeda Sensei est né à Tokyo et a commencé à pratiquer l’aïkido en 1968, alors étudiant à l’Université Kokugakuin Tokyo. Il s’est installé à Sarasota (Floride) en 1976 et y a enseigné de 1978 à 1980 sous la direction de Saotome Sensei. En 1980, il a déménagé à Boulder (Colorado) pour y créer un dojo adhérent à l’ASU. 

Depuis 2009, Ikeda Sensei dirige le Stage International d'Aïkido du Vigan organisé par l'association Aïkido Harmonie.

En janvier 2015, Saotome Sensei a décidé de reconnaître Ikeda Sensei comme instructeur indépendant (de l’ASU) afin qu’il puisse poursuivre ses propres projets.

En 2016, Ikeda Sensei a rejoint l'organisation Shimbokukaï.

Ikeda Sensei vit aujourd’hui à Boulder, où il dirige son dojo, le Boulder Aikikai. Il voyage fréquemment pour animer des stages, aux États-Unis comme dans de nombreux pays.

5a0a9b_458a2123c4ab469faf83eef07791258e~
5a0a9b_4397d8ec035145358dec83052d04cb1d~